[ed-logo id=’7324′]

Latest Posts

Napoléon et la Pologne – Chevaux-légers

Décret concernant l’organisation des chevau-légers polonais

(A.F. IV pl. 1698. M. Alexandre Rembowski n’a pas retrouvé ce décret en publiant « Sources documentaires concernant l’histoire du régiment des chevau-légers de la Garde de Napoléon Ier » – Varsovie, 1899)

 

Finkenstein, 6 avril 1807

Napoléon, Empereur des Français, roi d’Italie, nous avons décrété et  décrétons ce qui suit :

ARTICLE PREMIER. – Il sera formé un régiment de chevau-légers polonais de la garde.

ART. 2. – Ce régiment sera composé de quatre escadrons et chaque escadron de deux compagnies.

ART. 3. – Chaque compagnie sera composée de :

Un capitaine ;
Deux lieutenants en premier ;
Deux lieutenants en second ;
Un maréchal des logis chef ;
Six maréchaux de logis ;
Un fourrier ;
Dix brigadiers ;
Quatre-vingt-dix-sept chevau-légers ;
Trois trompettes ;
Deux maréchaux-ferrants

ART. 4. – L’état-major sera composé de :

Deux majors, Français pris dans la garde [1]Les mots en italique sont de la main de Napoléon ;
Quatre chefs d’escadron ;
Un quartier-maître trésorier ;
Un capitaine instructeur, Français pris dans la garde ;
Deux adjudants majors idem [2]C’est-à-dire Français pris dans la garde ;

Quatre sous-adjudants majors pris parmi les Polonais qui ont servi dans les Légions en France ;
Un porte-aigle [3]Biffé : Quatre porte-étendard. Barré aussi, mais de la main du secrétaire : un quartier-maître.  ;
Quatre officiers de santé, dont deux de première classe et deux de deuxième ou de troisième ;
Un sous-instructeur, rang de maréchal des logis chef ;
Un artiste vétérinaire ;
Deux aides artistes vétérinaires ;
Un trompette major ;
Un maître tailleur ;
Un maître culottier ;
Un maître bottier ;
Un maître armurier ;
Un maître sellier ;
Un maître éperonnier ;
Deux maîtres maréchaux ferrants

ART. 5. – Pour être admis dans le corps des chevau-légers, il faudra être propriétaire ou fils du propriétaire, être âgé de dix-huit ans au moins et de quarante au plus, et se pourvoir, à ses frais, d’un cheval, d’un habillement et d’un équipement et harnachement complets, conformément au modèle. Quant à ceux qui ne pourraient pas se monter, s’habiller et s’équiper sur le champ, il leur sera fait l’avance[4]Biffé : il y sera pourvu par un fonds qui sera accordé au corps à cet effet, et par forme d’avance.

Le cheval aura la taille de 4 p. 9 p. au plus et de 4 p. 6 p. au moins.

ART. 6. – Les chevau-légers polonais de la garde auront la même paie que les chasseurs de la garde.

Ils auront les vivres, fourrages et les masses conformément au tarif qui sera arrêté par le colonel général commandant la cavalerie de la garde.

ART. 7. – La première mise qui sera avancée par le conseil d’administration à ceux qui n’auraient pas les moyens nécessaires sera fournie par une retenue sur leur solde à raison de 15 sols par jour [5]Dans la première rédaction, l’article 7 était conçu comme il suit : « Il leur sera donné, tous les trois mois, leur décompte d’habillement, de harnachement et équipement et de remonte, … Continue reading .

ART. 8. Le conseil d’administration, la comptabilité les registres seront organisés de la même manière que dans les régiments de cavalerie de la garde. Les masses seront administrées par le conseil d’administration, sous l’inspection de l’inspecteur aux revues de la garde et du colonel général.

ART. 9. – Les individus qui voudront entrer dans les chevau-légers de la garde se présenteront sans délai au prince Joseph Poniatowski, directeur de la guerre, auquel ils justifieront des qualités exigées par l’article 5 ci-dessus. Ils se présenteront ensuite au major chargé de la formation qui, après en avoir passé la revue, les incorporera et inscrira à la matricule avec l’âge, signalement, pays de naissance, noms de père et mère. Ce contrôle sera soumis à la signature de nous[6]Biffé : Ils se présenteront ensuite à l’officier que le maréchal Bessières aura préposé à Varsovie pour l’organisation du corps.

ART. 10. Notre major général, ministre de la guerre, est chargé de l’exécution du présent décret.


 

References

References
1 Les mots en italique sont de la main de Napoléon
2 C’est-à-dire Français pris dans la garde
3 Biffé : Quatre porte-étendard. Barré aussi, mais de la main du secrétaire : un quartier-maître.
4 Biffé : il y sera pourvu par un fonds qui sera accordé au corps à cet effet, et par forme d’avance.
5 Dans la première rédaction, l’article 7 était conçu comme il suit : « Il leur sera donné, tous les trois mois, leur décompte d’habillement, de harnachement et équipement et de remonte, de même qu’à la Garde. Ils seront, en conséquence, tenus de s’entretenir de chevaux, habillement, équipement et harnachement ».
6 Biffé : Ils se présenteront ensuite à l’officier que le maréchal Bessières aura préposé à Varsovie pour l’organisation du corps.