[ed-logo id=’7324′]

Latest Posts

Cabrera – Aujourd’hui – Le Consulat et le Premier empire

Cabrera aujourd’hui

Photos (sauf indication contraire),
M. Jaimey Ruiz, que je remercie bien vivement

NB – Elles datent de 2009. Depuis, de petits bâtiments ont été construits aux abords de la plage.

Cabréra est, 200 après, une anse accueillante et paradisiaque pour les bateaux de plaisance, aux eaux merveilleusement bleues et claires. Mais les touristes ne peuvent se déplacer sur l’île qu’en empruntant le sentier qui mène aux ruines du château, toujours présentes. D’ailleurs peu sont ceux qui savent ce qui s’est passé ici, de 1809 à 1814.

Pourtant, la beauté de ces lieux ne doit pas faire oublier qu’ils furent les témoins d’un des plus poignants évènements de l’époque napoléonienne-

Vue de l´entrée de la rade, avec le château fort que la surplombe

Château fort construit à la fin du XIVe siècle pour se protéger des pirates

 La rade vue depuis le château fort: La vallée située à gauche de la photo, appelée Plaine des Figuiers, était le centre du camp des prisonniers et la maison au fond de la vallée, construite à la fin du XIX pour servir comme grenier et cellier, est devenue le Musée de Cabrera (section sur la période 1809-1814.).
Vue de l´embouchure de la rade, depuis la petite plage qui borde la Plaine des Figuiers.
Restes des baraques construites par les prisonniers. Lors de leur libération, en 1814, les 3.500 survivants ont mis le feu au campement ce qui fait que on n´y a trouvé que des céramiques et outils, fabriqués par les prisonniers, ainsi que des boutons d´uniforme, etc. Depuis 2003 on réalise des travaux pour mieux présenter ce qui reste des baraques
Plage des prisonniers, derrière la plaine des figuiers, aujourd’hui lieu de plaisance des touristes !
Vue du château fort, depuis la plage. En premier plan, baraques construites avec les restes d’une usine de salaison construite par les Romains.
 Vue sur l’embouchure de la rade, prise depuis le monument aux morts
La Plaine des Figuiers et , au fond , le château fort , vus depuis l’entrée du  Musée.

Vue de Cabrera, en venant de Palma (Cabrera se trouve à 15 km au sud de Majorque )

Le 6 mai 2009, une cérémonie a été présidée par le Commandant Général des Baléares, le Général de Division Juan Carlos Domingo Guerra, en présence des autorités civiles et militaires de Majorque, de l’attaché de défense près l’ambassade de France à Madrid, Olivier Debray, ainsi que de délégations des équipages des chasseurs de mines espagnol « Tajo » et français « Capricorne », commandé par le capitaine de frégate Eric Salou. (photo : mallorcadiario.com)