[ed-logo id=’7324′]

Latest Posts

1805 – VINGT-NEUVIÈME BULLETIN DE LA GRANDE ARMÉE

VINGT-NEUVIÈME BULLETIN DE LA GRANDE ARMÉE [1].

 

Brünn, le 2 frimaire an 14[2]

Le maréchal Ney a fait occuper Brixen[3], après avoir fait beaucoup de prisonniers à l’ennemi. Il a trouvé dans les hôpitaux un grand nombre de malades & de blessés autrichiens. Le 26 brumaire[4] il s’est emparé de Clauzen[5] & de Botzen[6].

Le général Jellachick[7], qui défendait le Voralberg[8], était coupé[9].

Le maréchal Bernadotte occupe Iglau[10]. Ses partis sont entrés en Bohême.

Le général Wreden[11], commandant les bavarois, a pris une compagnie d’artillerie autrichienne, cent chevaux de troupe, cinquante cuirassiers & plusieurs officiers.

Il s’est emparé d’un magasin considérable d’avoine & autres grains & d’un grand nombre de chariots attelés chargés du bagage de plusieurs régimens & officiers autrichiens.

L’adjudant-commandant Maison[12] a fait prisonniers, sur la route d’Iglau à Brünn, deux cents hommes des dragons de la Tour[13] & des cuirassiers de Hohenlohe. Il a chargé un autre détachement de deux cents hommes & a fait cent cinquante prisonniers.

Des reconnaissances ont été portées jusqu’à Olmütz. La cour a évacué cette place & s’est retirée en Pologne.

La saison commence à devenir rigoureuse. L’armée française a pris position. Sa tête est appuyée par la place de Brünn, qui est très-bonne, & qu’on s’occupe à armer & à mettre dans le meilleur état de défense.


NOTES

[1] In : Mémorial administratif du département de l’Ourte, n° 303 du 20 frimaire an XIV (11.12.1805), p. 253. Liège : J.F. Desoer, 1806. (Mémorial administratif du département de l’Ourte ; IX).

[2] 23 novembre 1805.

[3] Aujourd’hui Bressanone/Brixen (Italie, région autonome du Trentin-Haut-Adige), ancien siège d’une principauté épiscopale d’Empire, annexée au comté princier du Tyrol par le recès d’Empire de 1803.

[4] 17 novembre 1805.

[5] Klausen, auj. Chiusa/Klausen (Italie), à une quarantaine de kms au nord-est de Bolzano.

[6] Bozen, auj. Bolzano/Bozen (Italie), capitale du Tyrol méridional.

[7] Franz, Baron Jelačić od Bužima (Jellačić von Bužim) (1746-1810), d’origine croate. Lieutenant-feld-maréchal (1800)

[8] Lire : Vorarlberg.

[9] Jelačić capitule le 14 novembre 1805 entre les mains du maréchal Augereau. Ayant donné sa parole d’honneur de ne plus servir contre la France durant cette campagne, il est renvoyé en Bohême. Il participera encore à la campagne de 1809.

[10] Aujourd’hui Jihlava (Tchéquie), ville à 80 kms au nord-ouest de Brno, sur la route de Prague.

[11] Lire : Wrede.

[12] Nicolas Joseph Maison (1771-1840). Général (1805, après Austerlitz), baron (1808), puis comte (1813) de l’Empire, pair de France (1814). Marquis (1817), maréchal de France (1829), ministre des Affaires étrangères (1830) et de la Guerre (1835-1836).

[13] Lire : Latour.