[ed-logo id=’7324′]

Latest Posts

1805 – VINGT-HUITIÈME BULLETIN DE LA GRANDE ARMÉE

VINGT-HUITIÈME BULLETIN DE LA GRANDE ARMÉE [1].

 

Brunn, le 30 brumaire an 14[2].

L’Empereur est entré à Brunn le 29 à dix heures du matin.

Une députation des états de Moravie, à la tête de laquelle se trouvait l’évêque[3], est venue à sa rencontre. L’Empereur est allé visiter les fortifications & a ordonné qu’on armât la citadelle, dans laquelle on a trouvé plus de six mille fusils, une grande quantité de munitions de guerre de toute espèce, & entr’autres quatre cent milliers de poudre.

Les russes avaient réuni toute leur cavalerie qui formait un corps d’environ six mille hommes, & voulait défendre la jonction des routes de Brunn & d’Olmutz. Le général Walther les contint toute la journée, &, par différentes charges les obligea à abandonner du terrain. Le prince Murat fit marcher la division de cuirassiers du général d’Hautpoult & quatre escadrons de la garde impériale.

Quoique nos chevaux fussent fatigués, l’ennemi fut chargé & mis en déroute. Il laissa plus de deux cents hommes cuirassiers ou dragons d’élite sur le champ de bataille. Cent chevaux sont restés dans nos mains.

Le maréchal Bessières, commandant la garde impériale, a fait, à la tête des quatre escadrons de la garde, une brillante charge qui a dérouté & culbuté l’ennemi. Rien ne contrastait comme le silence de la garde & des cuirassiers & les hurlemens des russes.

Cette cavalerie russe est bien montée, bien équipée ; elle a montré de l’intrépidité & de la résolution ; mais les hommes ne paraissent pas savoir se servir de leurs sabres, &, à cet égard, notre cavalerie a un grand avantage. Nous avons eu quelques hommes tués & une soixantaine de blessés, parmi lesquels se trouvent le colonel Durosnel, du 16e de chasseurs, & le colonel Bourbon[4], du 11e de dragons.

L’ennemi s’est retiré de plusieurs lieues.


NOTES

[1] In : Mémorial administratif du département de l’Ourte, n° 302 du 15 frimaire an XIV (06.12.1805), p. 239-240. Liège : J.F. Desoer, 1806. (Mémorial administratif du département de l’Ourte ; IX).

[2] 21 novembre 1805.

[3] Vincenz Joseph, Prince von Schrattenbach (1744-1816), évêque de Brno depuis 1800. Parent du comte de Wrbna.

[4] Ferdinand Pierre Agathe Bourdon. Il sera tué à Austerlitz.