[ed-logo id=’7324′]

Latest Posts

1805 – DIX-NEUVIÈME BULLETIN DE LA GRANDE ARMÉE

DIX-NEUVIÈME BULLETIN DE LA GRANDE ARMÉE [1]

 

Lintz, le 15 brumaire an 14[2].

Le combat de Lovers[3] a été très-brillant pour les bavarois. Les autrichiens occupaient au-delà de Lovers un défilé presqu’inaccessible, flanqué à droite & à gauche par des montagnes à pic. Le couronnement était couvert de tyroliens qui en connaissaient tous les sentiers, trois forts en maçonnerie fermant les montagnes, en rendent l’accès presque impossible. Après une vive résistance, les bavarois culbutèrent tout, firent 600 prisonniers, prirent deux pièces de canon & s’emparèrent de tous les forts. Mais à l’attaque du dernier, le lieutenant-général Deroi, commandant en chef l’armée bavaroise, fut blessé d’un coup de pistolet. Les bavarois ont eu douze officiers tués ou blessés, 50 soldats tués, 250 blessés. La conduite du lieutenant-général Deroi mérite les plus grands éloges : c’est un vieil officier plein d’honneur, extrêmement attaché à l’électeur, dont il est l’ami.

Tous les momens ont été tellement occupés, que l’Empereur n’a pu encore passer en revue l’armée bavaroise, ni connaître les braves qui la composent.

Le prince Murat, après la prise d’Enns, poursuivit de nouveau l’ennemi. L’armée russe avait pris position sur les hauteurs d’Amstellen[4], le prince Murat l’a attaquée avec les grenadiers du général Oudinot ; le combat a été assez opiniâtre. Les russes ont été dépostés de toutes leurs positions, ont laissé 400 morts sur le champ de bataille, & 1500 prisonniers. Le prince Murat se loue particulièrement du général Oudinot ; son aide-de-camp Lagrange[5] a été blessé.

Le maréchal Davoust, au passage de l’Enns à Steyer, se loue spécialement de la conduite du général Heudelet[6], qui commande son avant-garde. Il a continué sa marche, & s’est porté à Wahidoffen[7].

Toutes les lettres interceptées portent que les meubles de la cour sont déjà embarqués sur le Danube, & qu’on s’attend à Vienne à la prochaine arrivée des Français.


NOTES

[1] In : Mémorial administratif du département de l’Ourte, n° 299 du 30 brumaire an XIV (21.11.1805), p. 192. Liège : J.F. Desoer, 1806. (Mémorial administratif du département de l’Ourte ; IX).

[2] 6 novembre 1805.

[3] Lire Lofer (près de Salzbourg.

[4] Lire Amstetten. Ville sur l’Ybbs, affluent du Danube, au sud-est d’Enns.

[5] Armand Charles Louis Le Lièvre de La Grange (1783-1864). Baron (1808), puis comte (1810) de l’Empire, général (1812). Pair de France (1832), sénateur de l’Empire (1859).

[6] Étienne Heudelet de Bierre (1770-1857). Général (1799), comte de l’Empire (1808), pair de France (1832).

[7] Lire Waidhofen an der Ybbs. Ville au sud (en amont sur l’Ybbs) d’Amstetten, au débouché des Alpes.