[ed-logo id=’7324′]

Latest Posts

Archiduc Louis (1784-1864) – Histoire du Consulat et du Premier empire

 

Erzherzog Ludwig Lithographie de Josef Kriehuber
Erzherzog Ludwig Lithographie de Josef Kriehuber

Louis Joseph Antoine, archiduc d’Autriche, naît le 13 décembre 1784, à Florence. Il est l’un des 16 enfants  et l’un des 10 garçons de l’empereur Leopold  II. Lorsque son père meurt, il a huit ans, de sorte que c’est son frère, le futur empereur François Ier d’Autriche, qui surveille son éducation, laquelle est essentiellement orientée vers une carrière militaire.

En 1809 – il a 25 ans – il se voit confier le commandement du Ve corps d’armée (environ 26.000 hommes) qui marche en direction du Rhin, et formant l’aile gauche de l’armée autrichienne. Après la bataille d’Abensberg – le 20 avril 1809 – au cours de laquelle « malgré ses talents et sa rare valeur » il essuie une sévère défaite – l’archiduc démissionne de son commandement. Désormais, il va se consacrer à l’étude des sciences naturelles et des mathématiques..

Lorsque la période de domination napoléonienne se termine, il entreprend, avec son frère l’archiduc Jean, en 1815 et 1816, un voyage en rance puis en Angleterre, pour d’une part saluer, de la part de l’empereur François, le Régent (le future Georges IV), et, d’autre part augmenter ses connaissances dans les domaines technique, militaire et commercial. Les deux frères visiteront ainsi les principales villes de l’Angleterre et de l’Écosse. Ils seront faits citoyens d’honneur d’Edimbourg. Il retrouveront l’Autriche en mars 1816.

De retour à Vienne, Louis va se consacrer aux affaires de l’État, comme membre du Conseil d’État. A la mort de Colloredo, en 1822, il remplace celui-ci à la tête de l’artillerie. Il a l’entière confiance de l’empereur, pendant les absences duquel, il signe les décisions importantes prises par le Conseil.

Il va prendre encore plus d’importance à la mort de l’Empereur François et la monter sur le trône de son successeur, l’empereur Ferdinand Ier, auquel François à désigner Louis comme un des plus important support de l’empire. Cette recommandation est suivie immédiatement d’effet : deux jours après la mort de François, Louis est nommé chef du Conseil d’État, dont les autres membres sont l’archiduc François-Charles, le prince Metternich et le comte Kolowrat. Il personnalise ainsi la stabilité du pouvoir

Les changements qui vont ensuite intervenir en Autriche, en 1848, amèneront l’archiduc Louis à abandonner toutes ses activités publiques et terminera sa vie, à Vienne, le 21 décembre 1864, âgé de 80 ans, loin des affaires de l’État, se consacrant aux malheureux et nécessiteux.