[ed-logo id=’7324′]

Latest Posts

1813 – Vingt-Huitième Bulletin de la Grande Armée

Dresde, 13 septembre 1813

Le quartier-général de l’empereur était à Dresde.

Le duc de Tarente, avec les cinquième, onzième et troisième corps, s’était placé sur la rive gauche de la Sprée. Le prince Poniatowski, avec le huitième corps, était à Stolpen. Toutes ces forces étaient ainsi concentrées à une journée de Dresde, sur la rive droite de l’Elbe.

Le comte de Lobau, avec le premier corps, était à Hollendorf, en avant de Peterswalde; le duc de Trévise, à Pirna; le maréchal Saint-Cyr, sur les hauteurs de Borna, occupant les débouchés de Fürstenwalde et du Geyersberg; le duc de Bellune, à Altenberg.

Le prince de la Moskwa était à Torgau avec les quatrième, septième et douzième corps.

Le duc de Raguse et le roi de Naples, avec la cavalerie du général Latour-Maubourg, se portaient sur Grossenhayn.

Le prince d’Eckmühl était sur Ratzeburg.

L’armée ennemie de Silésie était sur la droite de la Sprée. Celle de la Bohême était: les Russes et les Prussiens, dans la plaine de Tœplitz, et un corps autrichien à Marienberg. L’armée ennemie de Berlin était à Interbock.

Le général français Margaron, avec un corps d’observation, occupait Leipsick.

Le château de Sonnenstein, au-dessus de Pirna, avait été occupé, fortifié et armé.

S. M. avait donné le commandement de Torgau au comte de Narbonne.

Les quatre régiments des gardes d’honneur avaient été attachés, le premier, aux chasseurs à cheval de la garde; le deuxième, aux dragons; le troisième, aux grenadiers à cheval; et le quatrième, au premier régiment de lanciers. Ces régiments de la garde leur fournissaient des instructeurs, et toutes les fois qu’on marchait au combat, y joignaient de vieux soldats pour renforcer leurs cadres et les guider. Un escadron de chaque régiment des gardes d’honneur était toujours de service auprès de l’empereur, avec l’escadron que fournit chaque régiment de la garde; ce qui portait à huit le nombre des escadrons de service.