[ed-logo id=’7324′]

Latest Posts

1813 – Trentième Bulletin de la Grande Armée

Dresde, 19 septembre 1813

Le 17, à deux heures après-midi, l’empereur est monté à cheval, et au lieu de se rendre à Pirna, est allé aux avant-postes. Ayant aperçu que l’ennemi avait fait une grande quantité d’abattis pour défendre la descente de la montagne, S. M. le fit attaquer par le général Duvernet, qui, avec la quarante-deuxième division, s’empara du village d’Abessau et repoussa l’ennemi dans la plaine de Tœplitz. Il était chargé de manœuvrer de manière à bien reconnaître la position de l’ennemi, et à l’obliger de démasquer ses forces. Ce général réussit parfaitement à exécuter ses instructions. Il s’engagea une vive canonnade hors de portée, et qui fit peu de mal; mais une batterie autrichienne de 24 pièces ayant quitté sa position pour se rapprocher de la division Duvernet, le général Ornano l’a fait charger par les lanciers rouges de la garde: ils ont enlevé ces vingt-quatre pièces, et sabré tous les canonniers, mais on n’a pu ramener que les chevaux, deux pièces de canon et un avant-train.

Le 18, le comte de Lobau était resté dans la même position, occupant le village d’Arbessau et tous les débouchés de la plaine. A quatre heures après-midi, l’ennemi envoya une division pour tâcher de surprendre la hauteur au village de Keinitz. Cette division fut repoussée l’épée dans les reins, et mitraillée pendant une heure.

Le 18, à neuf heures du soir, S. M. est arrivée à Pirna, et le 19, le comte de Lobau a repris ses positions en avant de Nollendorf et au camp de Gushabel.

La pluie tombait par torrent.

Le prince de Neufchâtel est un peu incommodé d’un accès de fièvre.

Le maréchal Berthier, prince de Neuchâtel et de Wagram (1753-1815) portrait de Chatillon Auguste de, d'après Pajou Augustin - Muzeo
Le maréchal Berthier, prince de Neuchâtel et de Wagram (1753-1815) portrait de Chatillon Auguste de, d’après Pajou Augustin – Muzeo

S. M. se porte très-bien.