[ed-logo id=’7324′]

Latest Posts

1812 – Voskrinitza – Le Consulat et le Premier empire

 Voskrinitza

6 octobre 1812

Stephen Herold, M.A. Ph.C.
(Traduction : Robert Ouvrard)

Le 7e corps de Reynier et une partie du corps autrichien arrive  de la direction de Biala. Une avant-garde de Cosaques se retire devant eux vers Zalesie, et l’infanterie Schuesselburg, qui se trouve dans la même localité, se retire sur Tiraspol. L’amiral Tchitchagov envoie le corps du lieutenant-général Essen (13 bataillons d’infanterie, 10 escadrons de cavalerie, 2 régiments de cosaques, 20 canons) à Biala, et le corps du major-général Boulatov (12 bataillons d’infanterie, 2 régiments de dragons, 1 régiment de lanciers, 2 régiments de cosaques et 3 compagnies d’artillerie) à Pechatz. A la tête des troupes d’Essen se trouvent le 1er bataillon des grenadiers combinés et un escadron des dragons Smolensk qui, après avoir passé la Tzna, continuent sur Voskrinitza, et repoussent les deux escadrons de hussards saxons et les lanciers qui s’y trouvent.

De Voskrinitza à Bial, la route traverse une forêt qui est alors occupée par deux autres escadrons de hussards saxons, qui se retirent sur l’autre rive, sous la pression des grenadiers et dragons russes. Découvrant la 2e division saxonnes, avec 18 canons, sur la rive droite de la rivière et la 1e division placée dans un bois près du village de Kozouli, Essen envoie le 37e fusiliers et le 1er bataillon de grenadiers combinés contre l’aile droite des saxons. Le 2e bataillon combiné de grenadiers (6 canons) et les dragons Jitomir sont envoyés à Seletz, contre l’aile gauche des Saxons à Kozouli. Remarquant la faiblesse de ces forces, Reynier passe à l’offensive. Les chasseurs saxons attaquent une batterie et capturent un canon, après quoi, trois des canons sont repris par les dragons Jitomir.

Voyant que les colonnes ennemies s’approchent de Tzitzibor, Essen bat en retraite, sans attendre l’arrivée du corps de Boulatov, occupant successivement plusieurs positions défensives dans la foret, au fur et à mesure qu’il recule, Sa dernière position est tenue par l’infanterie Staroinguermanland. Ce même soir, Essen reprend sa retraite par Tzna vers Zalesie. Les russes ont perdu 325 hommes.