[ed-logo id=’7324′]

Latest Posts

VINGT-NEUVIÈME BULLETIN.

 

Vienne, le 22 juillet 1809.

Les généraux Durosnel et Foulers sont arrivés au quartier-général. Les conjectures qu’on avait formées au sujet du général Durosnel se sont toutes trouvées fausses. Il n’a pas été blessé, il n’a pas eu de cheval tué sous lui ; mais en revenant de porter au duc de Montebello, dans la journée du 22 mai, l’ordre de concentrer son mouvement à cause de la rupture des ponts, il traversa un ravin où il trouva 25 hussards qu’il croyait former un de nos postes. Il ne s’aperçût qu’ils étaient ennemis qu’au moment où ils lui sautèrent au collet. Comme on avait été longtemps sans avoir de ses nouvelles, et d’après quelques autres indices, ou l’avait cru mort. Le général de division Regnier a pris le commandement des Saxons et a occupé Presbourg. Le maréchal Macdonald s’est mis en marche pour aller prendre possession de la citadelle de Gratz, où il doit être entré aujourd’hui. Le maréchal duc de Raguse a campé ses troupes sur les hauteurs de Krems. S.M. assiste tous les matins aux parades de la garde qui sont fort belles. Les vélites et les grenadiers à pied de la garde italienne se font remarquer par une excellente tenue. Le prince Jean de Lichtenstein, revenant de Bude, a été présenté le 18 à S.M. : il apportait une lettre de l’empereur d’Autriche. Le comte de Bubna, général-major aide-de-camp de l’empereur d’Autriche, a dîné plusieurs fois chez M. le comte Champagny. Sur les rives du Danube, on a rassemblé et réparé les bateaux du commerce qui avaient été dispersés par les événements de la guerre, et on les charge partout de bois, de légumes, de blés et de farines. On en voit arriver chaque jour.

Toute l’armée est campée.