[ed-logo id=’7324′]

Latest Posts

1806 – Trente-Huitième Bulletin de la Grande Armée

Posen, 5 décembre 1806

Le prince Jérôme
Le prince Jérôme

Le prince Jérôme, commandant l’armée des alliés, après avoir serré le blocus de Glogau et fait construire des batteries autour de cette place, se porta avec les divisions bavaroises Wrede et Deroy autour de Kalisz, à la rencontre des Russes, et laissa le général Vandamme et ler corps wurtembergeois continuer le siège de Glogau. Des mortiers et plusieurs pièces de canon arrivèrent le 29 novembre; ils furent sur-le-champ mis en batterie, et, après quelques heures de bombardement, la place s’est rendue et la capitulation a été signée.

Les troupes alliées du roi de Wurtemberg se sont bien montrées : 2,500 hommes, des magasins assez considérables de biscuit, de blé, de poudre, près de 200 pièces de canon, sont les résultats de cette conquête importante, surtout par la bonté de ses fortifications et par sa situation. C’est la capitale de la basse Silésie.

Les Russes, ayant refusé la bataille devant Varsovie, ont repassé la Vistule. Le grand-duc de Berg l’a passée après eux; il s’est emparé du faubourg de Praga; il les poursuit sur le Bug. L’Empereur a donné en conséquence l’ordre au prince Jérôme de marcher par sa droite sur Breslau, et de cerner cette place, qui ne tardera pas à tomber en notre pouvoir. Les sept places de la Silésie seront successivement attaquées et bloquées. Vu le moral des troupes qui s’y trouvent, aucune ne fait présumer une longue résistance.

Le petit fort de Culmbach, nommé Plassenburg, avait été bloqué par un bataillon bavarois; muni de vivres pour plusieurs mois, il n’y avait pas de raison pour qu’il se rendit. L’Empereur a fait préparer à Kronach et à Forchheim des pièces d’artillerie pour battre ce fort et l’obliger à se rendre. Le 24 novembre, vingt-deux pièces étaient en batterie, ce qui a décidé le commandant à livrer la place. M. de Beker, colonel du 6e régiment d’infanterie de ligne bavarois et commandant le blocus, a montré de l’activité et du savoir-faire dans cette circonstance.

L’anniversaire de la bataille d’Austerlitz et du couronnement de l’Empereur a été célébré à Varsovie avec le plus grand enthousiasme