[ed-logo id=’7324′]

Latest Posts

1805 – VINGTIÈME BULLETIN DE LA GRANDE ARMÈE

VINGTIÈME BULLETIN [1]

 

Lintz, le 16 brumaire an 14[2].

Le combat d’Amstetten a fait beaucoup d’honneur à la cavalerie, & particulièrement aux 9e[3] & 10e[4] régimens de hussards, & aux grenadiers de la division du général Oudinot.

Les russes ont depuis accéléré leur retraite ; ils ont en vain coupé les ponts sur l’Ips[5], qui ont été promptement rétablis, & le prince Murat est arrivé jusqu’auprès de l’abbaye du Molk[6].

Une reconnaissance s’est portée sur la Bohême[7]. Nous avons pris des magasins très-considérables, soit à Freystadt[8], soit à Matthausen[9].

Le maréchal Mortier[10], avec un corps d’armée, manoeuvre sur la rive gauche du Danube.

Une députation du sénat vient d’arriver à Lintz. L’électeur de Bavière y est attendu dans deux heures.

 

Lintz, le 17 brumaire an 14[11].

L’électeur de Bavière & le prince électoral[12] sont arrivés hier soir à Lintz. Le lieutenant-général, comte de Giulay[13], envoyé par l’empereur d’Autriche, y est arrivé dans la nuit. Il a eu une très-longue conférence avec l’Empereur. On ignore l’objet de sa mission.

On a fait au combat d’Amstetten 1800 prisonniers, dont 700 russes.

Le prince Murat a établi son quartier-général à l’abbaye de Molk. Ses avant-postes sont sur St.-Polten (St.-Hypolite).

Dans la journée du 17, le général Marmont s’est dirigé sur Léoben[14]. Arrivé à Weyer[15], il a rencontré le régiment de Giulay, l’a chargé & lui a fait 400 prisonniers dont un colonel & plusieurs officiers. Il a poursuivi sa route. Toutes les colonnes de l’armée sont en grande manoeuvre.


NOTES

[1] In : Mémorial administratif du département de l’Ourte, n° 300 du 5 frimaire an XIV (26.11.1805), p. 201-202. Liège : J.F. Desoer, 1806. (Mémorial administratif du département de l’Ourte ; IX).

[2] 7 novembre 1805.

[3] Commandé par Étienne Guyot (1767-1807). Général à l’issue de cette campagne (1805).

[4] Commandé par Louis Chrétien Carrière de Beaumont (1771-1813). Général à l’issue de cette campagne (1805), comte de l’Empire (1808).

[5] Lire Ybbs.

[6] Lire de Melk.

[7] La Bohême, partie occidentale de l’actuelle république Tchèque, n’est qu’à une quarantaine de kms au nord de Linz.

[8] Lire Freistadt. Ville au nord-est de Linz, sur la route de Prague.

[9] Lire Mauthausen. Village au nord d’Enns, sur la rive gauche du Danube.

[10] Adolphe Edouard Casimir Joseph Mortier (1768-1835). Général (1797), maréchal de l’Empire (1804), duc de Trévise (1808). Pair de France (1814 et 1819) et pair des Cent-Jours (1815). Député du Nord (1816-1819). Il sera président du Conseil et ministre de la Guerre sous Louis-Philippe (1834-1835).

[11] 8 novembre 1805.

[12] Ludwig August von Wittelsbach (1786-1868), futur roi Ludwig I. de Bavière (1825-1848).

[13] Lire Gyulai.

[14] Lire Leoben. Villa au sud-est de Vienne, sur la Mur et la route de Klagenfurt. La cité est déjà célèbre à l’époque pour avoir été le lieu de la signature des préliminaires de paix entre la France et l’Autriche en 1797.

[15] Weyer se trouve au sud-est de Steyr, sur la route conduisant à Leoben, au carrefour avec la route reliant cette dernière ville à Amstetten.