1806 – Quarante-et-Unième Bulletin de la Grande Armée

Posen, 14 décembre 1806

Le général de brigade Belair, du corps du maréchal Ney, partit de Thorn le 9 de ce mois et se porta sur Gollub. Le ler bataillon du 6e d’infanterie légère et le chef d’escadron Schoeny, avec 60 hommes du 3e de hussards, rencontrèrent un parti de 400 chevaux ennemis. Ces deux avant-postes en vinrent aux mains. Les Prussiens perdirent un officier et 5 dragons faits prisonniers, et eurent 30 hommes tués dont les chevaux restèrent en notre pouvoir. Le maréchal Ney se loue beaucoup du chef d’escadron Schoeny. Nos avant-postes de ce côté arrivent jusqu’à Strasburg.

Le 11, à six heures du matin, la canonnade se fit entendre du côté du Bug. Le maréchal Davout avait fait passer cette rivière au général de brigade Gautier, à l’embouchure de la Wkra, vis-à-vis le village d”Okunin. 

Le 25e de ligne et le 85e, étant passés, s’étaient déjà couverts par me tête de pont, et s’étaient portés une demi-lieue en avant, au village de Pomichowo, lorsqu’une division russe se présenta pour enlever ce village; elle ne fit que des efforts inutiles, fut repoussée et perdit beaucoup de monde. Nous avons eu 20 hommes tués ou blessés.

Le pont de Thorn, qui est sur pilotis, est rétabli; on relève les fortifications de cette place. Le pont de Varsovie, au faubourg de Praga, est terminé; c’est un pont de bateaux. On fait au faubourg de Praga un camp retranché. Le général du génie Chasseloup dirige en chef ces travaux.

Charles Pierre François Augereau
Charles Pierre François Augereau, duc de Castiglione

Le 10, le maréchal Augereau a passé la Vistule, entre Zakroczym et Utrata. Ses détachements travaillent sur la rive droite à se couvrir par des retranchements. Les Russes paraissent avoir des forces à Pultusk.

Le maréchal Bessières débouche de Thorn avec le second corps de sa réserve de cavalerie, composé de la division de cavalerie légère du général Tilly, des dragons des généraux Grouchy et Sahuc, et des cuirassiers du général d’Hautpoul.

MM. de Lucchesini et de Zastrow, plénipotentiaires du roi de Pusse, ont passé le 10 à Thorn pour se rendre à Königsberg auprès de leur maître. 

Le bataillon prussien de Kloch a déserté tout entier du village de Brok. Il s’est dirigé par différents chemins sur nos postes. Il est composé en partie de Prussiens et de Polonais. Tous sont indignés du traitement qu’ils reçoivent des Russes . « Notre prince nous a vendus aux Russes, disent-ils; nous ne voulons point aller avec eux. » L’ennemi a brûlé les beaux faubourgs de Breslau; beaucoup de femmes et d’enfants ont péri dans cet incendie. Le prince Jérôme a donné des secours à ces malheureux habitants. L’humanité l’a emporté sur les lois de la guerre, qui ordonnent de repousser dans une place assiégée les bouches inutiles que l’ennemi veut en éloigner. Le bombardement était commencé.

Le général Gouvion est nommé gouverneur de Varsovie.